dimanche 29 novembre 2020

ASTUCE D'UN APICULTEUR AVISE

ASTUCE D'UN APICULTEUR AVISE


Comme souvent en apiculture, l’observation apporte des réponses à des problématiques diverses. Les apiculteurs astucieux et bricoleurs élaborent des stratagèmes pour déjouer les attaques des frelons asiatiques. 

Jean Paul Liegre avait constaté qu’un essaim installé dans une maison abandonnée n’était pas soumis à la pression des frelons contrairement à des ruches situées 200 mètres plus loin. Les abeilles accédaient par une bouche d’aération d’environ 8 cm avec un roncier devant. 


Il s’est inspiré de l’adaptateur Norma inventé par Monsieur Norbert Mathieu primé du 4° prix de l’innovation au premier congrès international d’apiculture et d’apithérapie de Rouen en 2018. Le principe consiste à équiper la porte d’entrée de la ruche d’un système appelé Norma. 


Avec cet équipement, les abeilles quittent la ruche par le tube coudé avec une vitesse suffisamment élevée pour rendre difficile l’attaque par les frelons. Les gardiennes restent à l'intérieur et ne transmettent plus leurs phéromones et leurs vibrations aux frelons.

Il a revisité ce dispositif : tube droit, tube coudé à 120°, en biseau. Il a testé cet adaptateur sur son propre rucher.  








voici ses constats : 

 

le filet  : pour empêcher les papillons pilleur de miel, le sphinx tête de mort (ici tous les ans j'en trouve morts dans les ruches qui n'ont pas passé l’hiver). Pour éviter que les souris, lézards et couleuvres entrent. Pour le frelon qui arriverait à entrer, malgré une maille de 9mm, ne ressort pas vivant.


la sortie du tube coudé à 120° : avec l'expérience, je me suis rendu compte que quand il pleuvait, l'eau entrait dans le tube et descendait dans le coffret, support du coude.

De plus les abeilles ont une grande difficulté à trouver l’entrée. J’ai donc décidé de mettre un tube droit horizontalement dans l'alignement de la sortie actuelle de la ruche.


  tube droit : les abeilles trouvent nettement plus vite l'entrée par le tube droit. Elles n'ont qu'un déplacement latéral à effectuer sans changer de hauteur.

 Comme la ruche penche vers l’avant, l'eau qui tombe sur le tube , tombe automatiquement à terre et n'affecte pas le coffret. 


tube droit biseauté : j'ai coupé le tube en biseau. La partie la plus longue vers le haut pour diminuer encore l'entrée d’eau de pluie. J’ai également constaté que le tube ainsi placé facilitait la sortie des cadavres d'abeilles, contrairement au tube coudé.


  longueur du tube 20cm :  sur l'adaptateur type NORMA  j'ai eu un attroupement d'abeilles à la sortie du coude. J'ai donc posé une rallonge de 20 cm, et l'attroupement a disparu, les frelons aussi !!! 


Le résultat est spectaculaire à condition que toutes les ruches soient équipées.


A ce stade de mes expériences, j’ai deux interrogations :

  • Est-ce que cette longueur est la bonne ? La prochaine saison le dira.
  • Sur une autre ruche, j'ai posé ce coude type NORMA et je n'ai pas eu d’attroupement : pourquoi sur une il y a attroupement et pas sur l'autre  ?


Si comme Jean Paul Liègre, vous expérimentez des dispositifs pour protéger vos ruches de la prédation des frelons, n’hésitez pas à nous faire part de vos trouvailles. Ensemble nous serons plus fort! 


dimanche 8 novembre 2020

Des faux bourdons en novembre, peut l’avez-vous aussi constaté ?


Inquiète par la présence de faux bourdons sur la planche d’envol, alors que la ruche est lourde et que les abeilles continuent à rentrer du pollen, je me suis décidée à l’ouvrir en début d’après-midi par une journée bien ensoleillée.

Rassurée à la vue de la taille d'une main de couvain, j’ai vite refermé la ruche. Intriguée par ce constat, j’ai interrogé des apiculteurs expérimentés

D'autres faux bourdons, non vigoureux, ont aussi été aperçus du côté de Carquefou dans une ruche non bourdonneuse.

C’est exceptionnel pour ce mois de novembre !

samedi 15 août 2020

PAVLOVA pour une pause estivale gourmande réalisée avec le bon miel de nos abeilles


Au coeur de l'été, la récolte du miel et la profusion des fruits goûteux inspirent la création culinaire. Voici une recette de Pavlova facile à réaliser même pour les débutants pâtissiers.

La Pavlova est un nid de meringue agrémenté d'une crème douce sur laquelle sont disposés des fruits. Dessert léger idéal en été. Habituellement les recettes de Pavlova utilisent une crème mascarpone. Je vous propose une mousse de lait avec votre miel d'été juste récolté : un régal de légèreté ! Le chef  MOF Stéphane Tréand propose sur son site cette fameuse et  délicieuse recette de mousse de lait. 


Les ingrédients

meringue 

  • 125 g de blanc d’oeuf
  • 215 g de sucre
  • 15 g de fécule de maïs (maïzena) = 1 grosse cuillère à soupe
  • 1 cuillère à café de vinaigre blanc (ou de jus de citron)

mousse de lait au miel


préparation de base

  • 2 feuilles de gélatine
  • 100 g de crème liquide à 35%
  • 30 g de miel
  • 15 g de lait en poudre

préparation de crème fouettée

  • 240 g de crème liquide 35%
  • 10 g de sucre glace


fruits au choix selon la saison

nectarine pêche mirabelle poire fraise framboise …

agrumes ananas … pomme, fruits secs en hiver ...


préparation de la meringue

à préparer la veille ou plus avant . Se conserve à l'abri de l'humidité. 

Versez les blancs, le sucre et la fécule de maïs dans le bol de votre robot pâtissier muni du fouet.

Montez la meringue à vitesse moyenne (pas à fond) pendant 10 minutes.

Ajoutez ensuite le vinaigre blanc ou le jus de citron, mélangez à nouveau pendant une minute.

Former un nid avec une cuillère, ou si vous êtes à l'aise avec une poche à douille. La crème sera ensuite insérer dans ce nid.

Enfournez à 100°C chaleur tournante pendant 1h30, voire 2 heures selon l'épaisseur de votre meringue.

Avec un four traditionnel, il faut entrouvrir légèrement la porte pour laisser circuler l'air.


préparation de la mousse de lait au miel 

à préparer la veille : il faut un temps de repos au froid pour avoir la texture mousseuse.


Placer la cuve et le fouet au congélateur avant de les utiliser pour la crème liquide.

La réussite d'une bonne crème fouettée est liée à une cuve et un fouet très froids !

Ramollir la gélatine dans une eau très froide avec des glaçons pour l’hydrater durant une dizaine de minutes.


préparation de la base :

versez et mélangez dans une casserole la crème liquide, le miel et le lait en poudre.

portez à ébullition pour que le mélange soit chaud, transférez aussitôt le mélange dans un bol puis ajoutez la gélatine ramollie essorée jusqu’à dissolution complète en remuant 

laisser refroidir le mélange, filmez au contact avec un film alimentaire


préparation de la crème fouettée : c'est la partie la plus délicate de la recette

fouettez la crème liquide et le sucre glace à vitesse maximale

Attention à ne pas trop fouetter la crème qui sera alors trop ferme et donc difficile à incorporer. Il s'agit d' obtenir une crème fouettée "aérée". 


le mélange

il ne faut pas casser la texture de la crème fouettée. Mettre un tiers de la crème fouettée dans le bol de la préparation de base et incorporez avec une maryse délicatement doucement en faisant des ronds. Procédez ainsi jusqu’à ce que toute la crème soit incorporée. 

Mettre au frais quelques heures la mousse pour que sa texture change et se fige. 


montage de la pavlova


Dans le nid de meringue ou la rosace faite avec une douille insérez la mousse de lait au miel avec une maryse ou avec une poche à douille puis déposez les fruits dessus.


Pour une touche gourmade il est possible d’ajouter :

- un insert fruit entre la meringue et la crème

-  un insert caramel beurre salé

- des touches colorées avec une poche à douille. 

Les inserts ont tendances à "mouiller" la mousse de lait et donc à la liquéfier. Mais comme la Pavlova sera partagée avant, les gourmands ne laisseront pas le temps à la mousse de fondre.


vendredi 26 juin 2020

travaux apicoles de juillet

                                                                                                                                                          
 juillet

🟡 C'est en principe, sauf miels spécifiques, la période où l'on retire les hausses. 
Quand on vient de retirer les hausses, les abeilles manifestent toujours un peu d'agressivité si l'on visite les ruchers dans les deux ou trois jours.


🟠 Il faut noter l'état du développement de chaque ruche. En général, les essaims ne construisent plus. Donc, il faudra leur apporter des cadres déjà tirés, afin de donner davantage de place à la reine pour pondre.


🔴 Il faut surveiller l'infestation des varroas surtout quand il y a eu des journées humides ou pluvieuses, voire souvent en juillet ... des nuits froides ou avec un abaissement des températures.

🟢 Surveiller si les abeilles ont suffisamment de nourriture. Au besoin, on peut leur apporter un sirop de  nourrissement. Deux à trois litres feront l'affaire si les deux cadres de rives ne sont pas complets.

A l'inverse, s'il y a trop de cadres de miel dans le corps, on procédera au remplacement d'un ou deux cadres en donnant en plein centre du couvain des cadres vides tirés de façon à ce que la reine dispose de suffisamment de place pour maintenir sa ponte. 
Les cadres prélevés conviendront parfaitement pour les essaims si ceux-ci manquent de réserve. Sinon, il faudra les stocker dans une pièce fraîche. Si vous avez de la place dans votre congélateur, vous pouvez les stocker ici. Cela tuera les larves de fausse teignes généralement logées dans les cellules à pollen.

lundi 15 juin 2020

une ruche bourdonneuse : un indice qui ne trompe pas


Extrait de l'article publié sur le blog du 24 juin 2019
"Ruche bourdonneuse : mode d'emploi"



Une ruche bourdonneuse n’est pas une colonie d’abeilles qui bourdonne ou qui a le bourdon, mais une colonie d’abeille qui ne produit que des mâles d’abeilles, les faux-bourdons. 

Pourquoi une colonie devient bourdonneuse ?

         Une colonie devient bourdonneuse lorsque, en absence de leur reine (et donc des phéromones qui inhibent la production d’œufs dans les ovaires de certaines abeilles ouvrières), celles-ci se mettent à pondre. Mais n’ayant pas été fécondées par des mâles et en absence de spermathèque, ces ouvrières ne produisent que des œufs de faux-bourdons. C’est donc la mort de la colonie à plus ou moins brève échéance si l’apiculteur n’intervient pas.
Comment reconnait-on une ruche bourdonneuse ?

         L’absence de plaques de couvain d’ouvrière ne suffit pas pour décréter qu’une ruche est bourdonneuse. Il peut s’agir d’une rupture momentanée de ponte, ou d’une jeune reine n’ayant pas encore débuté sa ponte. En cas de doute dans ce cas, l’apport d’un cadre de jeune couvain d’une ruche voisine saine en position centrale vous pourra être utile. S’il s’agit bien d’une absence normale de ponte en présence d’une reine, cela ne gênera en rien et ne fera que renforcer la colonie. Mais si la colonie était bien orpheline (mais pas encore bourdonneuse), les abeilles pourront alors de nouveau élever une reine, et tout rentrera rapidement dans l’ordre. Vous aurez fait alors un remérage par apport de jeune couvain. Par contre, si des ouvrières ont déjà commencé à pondre, elles n’accepteront pas d’élever une nouvelle reine.  


LES INDICES
Les 67 meilleures images de sherlock holmes | Coloriage, Sherlock ...
         Une colonie bourdonneuse se reconnait donc en premier lieu par la présence anarchique de ponte disséminée, à raison de plusieurs œufs par cellules. 


Il y a tellement d'oeufs que le fond de l'alvéole est blanchi : pas besoin d'une loupe pour les observer !!!!

Ensuite, et plus aisément, on reconnait alors çà et là les cellules de couvain de mâle, toujours en absence, bien sûr, de couvain d’ouvrières.





(suite de l'article sur le blog ...)


jeudi 4 juin 2020

📣 miellée en vue 📣

le châtaignier est en fleur !!!


La miellée du châtaignier est très attendue des apiculteurs et apicultrices. Les arbres sont en fleur avec trois semaines d'avance !
Le miel de châtaignier est exceptionnel pour ses qualités médicinales, et pour ses saveurs et parfums puissants et corsés. C'est un miel de caractère qui a du corps et de la force vitale.



lundi 1 juin 2020

fraîcheur et douceur d’été 

 L'été s'annonce caniculaire !
🥵

Pour apporter un peu de fraîcheur l’abeille pratique vous propose de réaliser 
un sorbet aux douceurs de l’été.




Choisissez 7 belles et bien mûres pêches ou nectarines, ou 10 pêches de vigne, abricots ... 
Retirez la peau et le noyau des fruits, puis coupez les en quartiers. Versez les fruits dans une poêle et ajoutez : 3 cuillères à soupe de miel fraîchement récolté, 5 cuillères à soupe de sucre de canne. 
Cuire l’ensemble une dizaine de minutes à feux doux puis laissez bien refroidir. 
Mixer finement jusqu’à l’aspect velouté.Placez la préparation dans une turbine à glace.

La glace au miel

base de crème anglaise :
mélanger 4 jaunes d'oeuf à 10 g de sucre pour obtenir un mélange mousseux.
chauffer 200 g de lait et incorporer le mélange sucre/jaunes. Porter à 84°C et cuire jusqu'au nappage de la cuillère.
ôter du feu
incorporer 100 g de miel et laisser infuser jusqu'au refroidissement 
ajouter 300 g de crème épaisse au fouet
turbiner